« Bienvenue à Chasse-Peur »

Spectacle des Ateliers théâtre 2021


Cette 19e année de nos ateliers théâtre a encore été marquée par les mesures sanitaires pour lutter contre le coronavirus ! On se souvient que le spectacle « Bienvenue à Chasse-Peur » préparé par les ateliers de 2019-2020 n’avait pu être présenté au public, stoppé net dans sa dernière ligne droite par le confinement total. Les ateliers 2020-2021 ont vécu pas mal de péripéties ! Reprise en septembre, interruption en octobre, modification du texte et redistribution des  rôles; balloté entre salle du Bosquet, ancienne salle de l’hôtel de ville et enfin la découverte de  la nouvelle salle de la maison rurale ! Et puis les représentations reportées de mars à avril, d’avril à mai… Tout cela dans l’espoir de  pouvoir le jouer devant un public, même restreint et dans toutes les règles sanitaires respectées… Mais l’espoir des enfants s’est effondré. Il fallait se rendre à l’évidence, ils ne pouvaient jouer devant du public…Qu’à cela ne tienne, il n’était pas question pour notre équipe de ne pas arriver au terme de cette folle aventure pour une 2ème année consécutive! La décision a donc été prise de relever un autre défi et de les faire jouer face caméra ! Un nouvel exercice : passer des planches au cinéma ! Le 5 mai 2021, les enfants des ateliers ont joué face caméra « Bienvenue à Chasse-peur » et une captation professionnelle a été réalisée, pour être ensuite montée et diffusée aux parents et aux enfants des écoles. Bravo à tous nos jeunes comédiens en herbe d’avoir relevé tous ces défis, en respectant depuis le début toutes les règles sanitaires.

Le pitch:

En 2020, après Jésus-Christ, toute la Belgique est colonisée par le progrès, la vitesse et le rendement. Toute ? Non ! Un petit village d’irréductibles gaumais résiste encore et toujours à l’envahisseur. A Chasse-Peur, il n’y a qu’une épicerie, une église et son cercle Sainte-Martine, seul bar du village, un restaurant et une école. Une bande de copains, s’ennuie sec. Il n’y a pas grand chose à faire dans ce village. Pour  s’occuper, ils décident de faire croire aux habitants que les extraterrestres ont débarqué. Déguisé en extraterrestres, ils sortent la nuit pour faire tout un tas de bêtises :(libérer les animaux des fermes, tondre un cercle de culture dans le jardin d’un voisin, déplacer les nains de jardins, dégonfler les pneus des véhicules, murer une porte… Un soir, alors qu’ils préparent une énième bêtise dans les bois, ils sont témoins d’un accident de voiture et voient le conducteur et un complice charger un corps dans le coffre… Leur imagination s’emballe : c’est sûr, le restaurateur sert des humains en plat et tous les habitants sont cannibales.

Texte et Mise en scène : Matthieu Collard et Mélodie Valemberg, assistés de Brigitte Romain

Interprétation :  Aaliyah, Alice, Coline, Erine, Elyn, Gaspard, Inès, Jade, Lilou, Louis, Margaux, Naelle, Naomi, Ninon, Noah, Noam, Nora et Sarah

Création lumière  et régie : Julie Bekkari et Yves Goedseels

Création affiche, accessoires et costumes : Thierry Van den Eynde / Fred Collignon

Captation vidéo : Benoit Demaret assisté de Thierry Wenes

Montage vidéo : Benoit Demaret
(pour respecter les mesures sanitaires obligatoires)

Une collaboration du Centre culturel de l’entité fossoise et du Théâtre des Zygomars Avec le soutien de la Ville de Fosses-la-Ville, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Province de Namur

Pour que la Laetare danse dans nos coeurs cette année, Faites-nous entendre votre voix !

LAETARE, FRICASSEES, GRANDS FEUX: 
Pour qu’ absence ne rime pas avec silence,

Nous aimerions entendre votre voix,  la relayer, la répandre, la faire résonner comme un cri d’espoir, annonce du renouveau du printemps. Partager votre voix résonnera comme un écho de joie et de bonheur.


Le principe est tout simple : Un enregistrement de votre voix, qui nous parle de la Laetare, des grands feux, de la fricassée…de ce patrimoine folklorique annonçant le retour des beaux jours!

Ca peut être ce que vous voulez : un souvenir, une histoire dont vous vous rappelez, une anecdote, un moment important, une histoire drôle, …

L’important est que vous nous disiez ce que vous, fossois, amis, trouvez important maintenant, indispensable, essentiel ou même… non essentiel, anodin, anecdotique, dans notre folklore.

Ca peut être court ou imposant, chuchoté ou clamé dans les champs,
Ca peut être drôle ou émouvant
Ca peut même être drôle ET émouvant !

Faites nous entendre votre voix, on a faim de vous entendre et le son de vos paroles nous nourrira comme une friandise, une gourmandise… que l’on partagera avec plaisir.
Faites nous écouter votre voix parmi tous les bruits du monde et que, par vos messages, la Laetare danse dans nos cœurs à tous…

Vous pouvez nous envoyer votre enregistrement par mail à culture@fosses-la-ville.be ou par message privé sur notre page facebook du centre culturel de l’entité fossoise… La seule contrainte est de commencer votre enregistrement en vous présentant (prénom, age, ) 
Ainsi, tous vos messages engrangés  vont alimenter notre « Comptoir du Patrimoine » en renouant avec la tradition orale,  et  nous les diffuserons sur notre site internet.

(Si vous avez des soucis techniques pour enregistrer, n’hésitez pas à prendre contact avec nous, nous vous aiderons)

Votre voix ouvre des voies ! Toute l’équipe du centre culturel compte sur vous !

Amour et Culture, pour la Saint Valentin

Plus que jamais, nous voulons placer la Culture au cœur de la ville et en ces temps difficiles pour tous de confinement et de distanciation, le Centre culturel de l’entité fossoise tente vaille que vaille de développer des projets qui nous rapprochent tous, charpentant avec cœur des rencontres qui tissent des liens entre les citoyens, créant des invitations nous rapprochent de nous-mêmes et des autres, qui  font vivre et donnent du sens , qui esquissent tous ensemble les contours de notre existence nous plaçant comme des acteurs rêvant le monde de demain.

               Après la rencontre de « Mononk Floris » et des producteurs locaux, après « Noël en Couleurs », nous mettons sur pied une action mettant en valeur les commerçants de notre ville à l’occasion de la Saint Valentin déjà toute proche ! L’idée est de proposer un grand concours de la Saint Valentin. Amour, bonheur, tristesse, inquiétude, rire, plaisir, mélancolie…   Notre centre culturel  s’en inspire sans cesse au fil de nos projets, de nos programmations, de nos actions… Passons ensemble sous l’emprise des émotions, d’autant plus en ces moments longs de distanciation !

A GAGNER : UN PARCOURS DES 5 SENS !

Imaginez: Un conte de fées moderne en guise de soirée de Saint-Valentin? C’est ce que vous propose le centre culturel avec un départ, non pas dans le carosse de Cendrillon, tiré par deux chevaux blancs… Mais dans une voiture surprenante avec accueil d’un livreur en costume et gants blancs…pour une balade qui éveillera  vos 5 sens :
L’odorat avec un bouquet de fleurs  offert à la dame et diffuseur de senteur envoûtante
Le goût : Rien de tel que des chocolats et une bouteille de bulles pour agrémenter cette promenade
L’ouïe, avec une play-list bien choisie qui vous plongera dans une atmosphère romantique à souhait
La vue : grâce à une halte pour une photo-souvenir, revisitant rien que pour vous la célèbre photo de Doisneau : « Le Baiser »
– Enfin, pour terminer cette balade et attiser votre sens du toucher, nous vous déposerons dans un cadre unique pour une nuit qu’on vous souhaitera inoubliable!

Comment participer ?

Panorama des St Valentin dans le monde

Aux 4 coins du monde, la St Valentin est fêtée avec des rituels parfois insolites qui s’imprègnent des coutumes locales. Voici un petit panorama des diverses traditions des quatre coins du globe.

Aux Philippines:


Aux PHILIPPINES: comme dans beaucoup d’autres pays, les fleurs et les chocolats sont les cadeaux de prédilection de tous les amoureux de l’archipel. Habituellement à Manille, les hommes se rendent au marché Dangwa, dans le quartier de Santa Cruz, ils rapportent les meilleurs chocolats et les plus belles fleurs qu’ils offrent à leurs amoureuses. Mais l’événement le plus connu aux Philippines pour la Saint-Valentin, c’est « Lovapalooza ». Des milliers de couples se rejoignent alors aux abords de la baie de Manille et, à minuit, tous ces couples s’embrassent et gardent les lèvres jointes pendant plusieurs secondes.

Au Japon:

Fait assez rare pour être souligné, au Japon ce sont les femmes qui choisissent leur Valentin le 14 février et qui leur offrent un cadeau. La St Valentin est l’occasion d’offrir des petites douceurs. Il en existe plusieurs sortes : « honmei choco » sont destinés à l’être aimé, « fami choco » à la famille et « giri choco » est surtout vu comme un signe de courtoisie.
Les hommes, eux, doivent attendre le 14 mars, jour du « White Day » pour offrir, à leur tour, un présent à leur dulcinée.
Au Japon, les  célibataires ont aussi le droit à leur journée spéciale. En effet, le 14 avril, pour le « Black Day », la tradition veut qu’ils mangent une assiette d’haricots noirs.

En Thaïlande:

Ici la St Valentin est une fête très importante pour les locaux. On offre plutôt un ours en peluche que la traditionnelle rose rouge. Il n’est pas rare de voir plusieurs couples se marier ce jour-là, jour porte-bonheur selon les thaïlandais. D’ailleurs, si vous souhaitez plonger tout entier dans l’ambiance rose bonbon, praline et chocolat, rendez-vous à Bang-Rak. Ce quartier de Bangkok, dont le nom peut se traduire par « le district de l’amour » voit défiler de très nombreux couples le 14 février. Certains, même, n’hésitent pas à faire la queue pour officialiser leur union. Les célibataires, eux, partent au temple prier Trimurati pour trouver l’amour.

Au Brésil:


Au Brésil, comme en Colombie et au Mexique, on ne fête pas la St Valentin le 14 février (pour la bonne raison que leur carnaval tombe très souvent à cette période). Les brésiliens suivent en effet la tradition portugaise en célébrant St Antoine de Padoue, saint patron et protecteur des âmes qui s’aiment. C’est donc le 12 juin, « Jour des amoureux », que les brésiliens déclarent leur flamme en s’offrant des petites attentions. En 2014, le cadeau était déjà tout trouvé puisque la fédération de football a décidé d’ouvrir le mondial … le 12 juin ! Au Brésil le jour des amoureux est, bien entendu, une occasion de plus pour faire la fête !

En Afrique du Sud:

En Afrique du Sud, la Saint-Valentin est l’occasion pour les locaux de faire une grande fête ! Pour marquer le coup, les sud-africains sortent dans la rue et se retrouvent au bal ou autour d’un bon repas. Si vous souhaitez profiter au maximum de l’ambiance fleur-bleue de la Saint-Valentin, mettez le cap sur Durban qui est la ville la plus festive du pays le soir du 14 février. Souvent, les restaurants sont réservés longtemps à l’avance par les couples et les plages – cadre romantique par excellence – sont prises d’assaut par tous les amoureux. En Afrique du Sud, il existe une vieille tradition selon laquelle les femmes doivent épingler le nom de leur bien-aimé sur la manche de leur vêtement ou directement sur le bas de leur robe le jour de la Saint-Valentin. En suivant cette coutume, elles se devaient de rester fidèles à celui dont elles portaient le nom.

Balade de Noël : en images et vidéos

Parce que cette année est différente, tous les Baladins de Noël désiraient malgré tout être avec vous cette année.
Alors, afin de garder le contact entre vous et nous, afin de proposer quelque chose malgré tout à notre public fossois, l’idée fut de créer un « calendrier de l’avent virtuel » des Baladins de Noel, et proposer tous les jours, photos ou courtes videos, avec petits mots positifs pour illustrer le tout!

Voici donc leur « CALENDRIER DE L AVENT », avec de petites rétrospectives en images de nos balades de Noël à Fosses-la-Ville!

https://calendar.myadvent.net/?id=6c8ab1efaead1a12fb01db49e58d2ef5&fbclid=IwAR2YovYWFL_WhK2TdMe9Yi3Hk5usF4Jn0MXFYpIEY-yufXKD2S-tHmnMRh0&door=0&door=0

Cliquez sur ce lien et cherchez le Numéro1! Chaque jour une nouvelle fenêtre pourra s’ouvrir sur une nouvelle vidéo, le message d’un des baladins pour ces fêtes de fin d’année et un petit message de bienveillance journalier! A tout bientôt!

Retrouvez ci-dessous, toutes les vidéos au fil des jours du calendrier:

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour1: les balades en AFFICHES ici

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour2: les balades de 2003 à 2006 ici:

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour3: 2007 « Le Père Noël perd la boule »


Vidéo calendrier de l’Avent, Jour4: 2008 « NOEL ACADEMY »

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour5: 2009 « J’ai les boules »

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour6: 2010 « Ne traînez pas! »

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 7: 2011 « L’apprenti sorcier (1ère partie)

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 8: 2011 « L’apprenti sorcier » (suite et fin)

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 9: 2012 « HELLO NOEL! »


Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 10: 2013  » NOEL EN JEUX »


Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 11: 2013 « NOEL EN JEUX » , Le public

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 12: 2014 « Le Procès du Père Noël »

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 13: 2015 Coulisses et préparatifs du teaser

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 14: 2015 « Il était une maudite fois »

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 15: 2015 « Les Coulisses et le public »

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 16: 2016 « Le Magicien d’Foooz » en photos

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 17: 2016 « Le Magicien d’Foooz », Video complète de la balade

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 18: 2017 « Par-delà le miroir! »

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 19: 2017 « Par-delà le miroir », scène du jardin et danse des sapins!


Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 20: 2018 « Marre de la dinde »

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 21: « Marre de la Dinde », répétition danse

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 22: 2019 « SupercaliFragiNoël »

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 23: Video collector Balade 2006 « Ca chauffe au Pôle Nord », scène des jouets

Vidéo calendrier de l’Avent, Jour 24: Remerciements et Video collector Balade 2007 « Le Père Noël perd la boule », Sc.2

Dernier jour de notre Calendrier de l’Avent des Baladins

BONUS1: Balade 2006 « Ca chauffe au Pôle Nord« , scène1


BONUS 2: Balade 2006 « Ca chauffe au Pôle Nord« , scène2

BONUS 3: Balade 2006 « Ca chauffe au Pôle Nord« , scène3


BONUS 4: Balade 2006 « Ca chauffe au Pôle Nord« , scène4


BONUS 5: Balade 2006 « Ca chauffe au Pôle Nord« , scène5


BONUS 6: Balade 2006 « Ca chauffe au Pôle Nord« , scène6

BONUS 7: Balade 2007 « Le Père Noël perd la boule« , scène1


BONUS 8: Balade 2007 « Le Père Noël perd la boule« , scène2


BONUS 9: Balade 2007 « Le Père Noël perd la boule« , scène3


BONUS 10: Balade 2007 « Le Père Noël perd la boule« , scène4


BONUS 11: Balade 2007 « Le Père Noël perd la boule« , scène5

Ateliers théâtre 2020 annulé

« Bienvenue à Chasse-Peur »

Comme de nombreux autres opérateurs culturel, le centre culturel de l’entité fossoise doit aussi se plier aux mesures qui s’imposent pour contrer la propagation du Covid-19.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles… C’est avec beaucoup de regret que je vous fais part de la suppression du spectacle « Bienvenue à Chasse-peur » de nos ateliers théâtre de ce mois d’avril 2020. Nous essayons de trouver une solution pour un report éventuel.

Je vous laisse découvrir malgré tout l’affiche toute prête pourtant, de notre collègue Thierry Van den Eynde.
Merci de votre compréhension

Conseil Communal des Enfants 2019-20

Cette année le Conseil Communal des Enfants ( CCE) fêtera ses 20 ans. Une année toute particulière donc qui sera marquée par cet anniversaire. Mais le CCE c’est aussi, chaque année, une équipe de jeunes qui se passionnent pour la politique et qui ont a cœur de développer des projets aussi innovants que surprenants.

Cette année, en raison de la Saint Feuillien, la campagne électorale des enfant aura lieu du 07 au 23 octobre 2019 – les élections se tiendront dans les école entre le 23 et le 25 octobre. La très officielle prestation de serment se déroulera le 07 novembre à 19h30 à la salle du conseil de l’Espace Winson.

Bonne chance à tous les candidats !

Eté solidaire 2020

Du 17 au 29 août nous avons encadré douze jeunes fossois pour le projet « Eté solidaire ». C’est une opération chapeautée par la Région Wallonne qui vise à renforcer la solidarité des jeunes envers les citoyens. Toutes les activités menées pendant ces deux semaines ont été réfléchies pour embellir notre commune et pour donner aux jeunes une première approche du monde du travail. Il ne s’agit pas ici d’un stage mais bien d’une première expérience du monde professionnel. Les participants ont été sélectionnés lors d’un entretien d’embauche devant un jury parfois un peu intimidant pour eux (bien que fort sympathique), ils ont alors signé un premier contrat de travail avant de se frotter à la vie active.

Le programme était bien chargé et il a été bouclé haut la main par les participants, Ludo du service environnement nous confirme « Ca fait six ans que je fais Eté Solidaire et chaque année les jeunes sont motivés, en fait c’est pas compliqué quand on fait les choses avec eux et qu’on leur donne les bons outils, quand on est à leurs côtés et qu’on leur explique comment ça marche, ils font le boulot et il le font bien ». En préparant les activités, nous, les encadrants technique ou pédagogiques, avons veillé à proposer diverses activités qui touchent l’ensemble des fossois, valorisantes pour les jeunes et qui permettent de trouver un juste équilibre entre réalisations manuelles et créativité. Notre équipe était composées de partenaires communaux, de l’AMO et du Centre Culturel.

Limités par les mesures sanitaires, nous avons établi notre campement aux jardins partagés « Le légumier de Bebrona », majoritairement en extérieur. Nous y avons réalisé un Pré fleuri avec des graines de plantes de nos régions sélectionnées pour attirer les abeilles. Les jeunes en plus de manier la pioche et la pelle ont pu découvrir le fonctionnement d’une ruche et comprendre le rôle essentiel des abeilles dans la pollinisation. S’en est suivi un débat sur la place qu’occupe l’homme et son rapport à la nature. Faut-il dompter l’environnement qui nous entoure ? Quelle place laisser à la biodiversité ?

Les réponses n’étaient pas tranchées mais il y a un point sur lequel les jeunes étaient d’accord, notre région est belle et il faut la protéger. Armés de cette conviction, de gilets réfléchissants et de pinces pour ramasser les déchets, nous avons fait deux sorties « nettoyage des bords de route ».  Nous avons ramassé un nombre incalculable de canettes et divers objets hétéroclites ; une tête de cheval en plastique, des jantes de voitures, un appareil à raclette, une trottinette,… Une partie de ces déchets ont été triés, nettoyés et accroché à une structure métallique géante en forme de cœur. La sculpture cœur exposée aujourd’hui à l’espace Winson symbolise le travail remarquable des bénévoles pendant la crise Covid et remercie tous ceux qui font preuve de solidarité et d’entraide. « Au début on était un peu dégouté de voir tout ce que l’on a trouvé au bord des routes et laver les canettes ce n’était pas franchement drôle mais on est content du résultat, c’est trop beau et on a pu faire quelque chose de joli avec des choses moches » nous disent les participants.

Quel est le point commun entre la voie lactée, un Pokémon et un cactus ?  Ne cherchez pas trop loin, c’est encore la propreté. Onze poubelles publiques ont été personnalisées par les artistes en herbe. L’idée ici n’est pas de faire passer un message mais de mettre un peu de couleur dans la ville. Nous espérons que vous les trouverez jolies.

Un autre projet réalisé non sans fierté est la création de jardins suspendus pour les résidents du Home Dejaifve. Ces jardinières ont été conçues pour permettre aux fauteuils roulants de se glisser facilement dessous et de la sorte faciliter l’accès aux activités extérieures pour les personnes âgées.

Entre ces quatre projets, les jeunes ont aussi rafraichi la peinture des abris-bus et installé des hôtels à insectes. Si Eté Solidaire est avant tout une première expérience professionnelle, les participants ont également bénéficié d’un coaching à l’emploi pendant ces quinze jours, d’autres objectifs plus pédagogiques sont présents tout au long de l’opération. Comment se positionner en tant que jeunes adultes ? Quelle place occuper dans un groupe et quelles sont mes responsabilités au sein de celui-ci ? Toutes ces questions permettent une transition entre une certaine forme d’insouciance de l’adolescence et une responsabilisation de ces adultes en devenir.

Pour l’équipe encadrante, quinze jours de terrain, avec les jeunes, c’est du sport ! Mais c’est aussi terriblement amusant et rafraichissant. Il est agréable de les voir s’épanouir tout au long de cette fin du mois d’août. L’un se découvre des talents d’architecte, l’autre des capacités physiques inépuisables, tous profitent de ce moment où on leur fait confiance et où on s’efforce de valoriser leurs compétences. Lors du goûter de clôture, en présence de l’échevin Frederic Moreau (Bourgmestre faisant fonction) et Bernard Meuter (échevin de la Jeunesse), des parents, de l’équipe et surtout des délicieux petits gâteaux confectionnés par Salomé et Samuel (2 jeunes apprentis en boulangerie-pâtisserie) ce sont les qualités professionnelles et humaines des jeunes qui ont été mises en avant. On ressentait ce jour à l’Orbey, malgré la distance physique, la fierté du travail accompli. Peut-être qu’un jour les fleurs seront fanées, les couleurs usées et la sculpture à restaurer mais les valeurs partagées cet été resteront, nous l’espérons, dans les bagages de ces jeunes déjà en route pour d’autres aventures.   

Merci Camille, Charles, Corentin, Jeremiah,  Kleane, Lara, Luca, Maxime, Salomé, Samuel, Valentin, Verena pour votre travail et votre enthousiasme.

Eté solidaire est le fruit d’une collaboration entre la Commune de Fosses-la-Ville, la Plateforme Jeunesse, le service Environement, le PCS, le CPAS, le Service de développement local, l’AMO Basse-Sambre et le Centre culturel.

Elle était une fois…

« Elle était une fois »

Un très bon cru, une fois de plus, pour les Jeunes ateliers Théâtre de Fosses

Cette année encore les ateliers théâtre pour enfants de Fosses-la-Ville, fruit d’une  collaboration de quasi une décennie entre le Théâtre des Zygomars et le Centre culturel de l’Entité fossoise, nous ont présenté un spectacle original conçu en dialogue avec les jeunes participant(e)s et leurs deux animateurs-metteurs en scène Matthieu Collard et Michaël Meurant, assistés de Brigitte Romain.

Cette année, leur imaginaire collectif nous a entraîné dans l’univers de Stéphanie, confrontée bien malgré elle entre rêve et réalité à des questions existentielles…

« Elle était une fois ! » était  une comédie désopilante partie d’un désir des enfants d’explorer tout ce qui différencie une fille d’un garçon. Un inépuisable, passionnant et intemporel sujet d’investigation.

Théâtralisée, cette inventive psychologie différentielle des sexes a bien fait sourire, à sa façon de tourner en dérision les habituels clichés. Le public adulte le mercredi et le vendredi soir, et avant lui, en matinée, les 500 élèves issus des écoles, ont bien ri.

Le décor était constitué d’un simple grand lit défait rempli de peluches. Le spectateur est entré dans la chambre de Stéphanie, un soir avant la rentrée des classes.
Une Stéphanie qui, ce soir-là, va cauchemarder et se retrouver dans le corps d’un garçon pour ce premier jour d’école !

Remercions chaleureusement tous les artisans de ce succès dont le Théâtre des Zygomars, Julie Bekari pour la régie, l’administration communale et les ouvriers communaux, qui ont aménagé l’espace scénique, la directrice de l’école du Bosquet Mme Lemmens et tous les directeurs des écoles de l’entité qui ont accepté que le spectacle soit présenté «en scolaire». Applaudissements aussi à Charlotte Paindaveine, qui a mis au point la chorégraphie du spectacle.

« Plastik »

spectacle des Ateliers théâtre 2019

Pour cette 17ème année de nos ateliers théâtre, la thématique exploitée par les enfants était la surabondance du plastique dans notre vie.
En 4 chapitres et 4 cauchemars, c’est un cri retentissant que lancent tous les enfants, un tsunami de bouteilles qui sera déversé, au propre comme au figuré, devant le public !

PITCH

Suite à un cours à l’école consacré au continent en plastique, 4 amis de classes passent une mauvaise nuit. Chacun y va de son cauchemar car le professeur a été particulièrement alarmiste et engagé. Cela passera de la poupée Barbie réclamant toujours plus d’accessoires en plastique à la secte du « plastique c’est fantastique » qui tente de forcer tout le monde à accepter un traitement qui les transforme en une statue de plastique. Un troisième imagine que le président de la terre a décidé que les familles ne peuvent plus avoir qu’un seul enfant, les enfants excédentaires étant conduits sur le continent en plastique pour y mourir. La dernière enfin rêve qu’un scientifique à inventé une machine à voyager dans le temps et l’a engagée pour retrouver l’inventeur du plastique et l’éliminer… Recherche qui ne sera pas aussi simple qu’il n’y parait.
Suite à cette mauvaise nuit, les enfants se retrouvent et tirent les conclusions de cette expérience…

Photos Thitroll

Protocole à destination des opérateurs culturels

Mesures sanitaires à appliquer dans les secteurs de la Culture

Le Centre culturel de l’entité fossoise respecte pleinement le protocole de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour tous les opérateurs culturels.

Il évolue en fonction de la situation sanitaire et des décisions du Comité de concertation

En plus des 6 règles d’or que chaque citoyen doit respecter, le Centre culturel respecte les commandements de base qui sont nécessaires pour que toute activité se déroule de manière à assurer la sécurité de tous.

  1. Respecter la législation en vigueur

 

  1. Désigner un point de contact Corona : la personne de contact de notre équipe est notre régisseur Yves Goedseels 0477/85.38.39

 

  1. Communiquer, informer  toutes les parties concernées sur :

-les conditions de participation (inscription, organisation des groupes, …);

– les mesures de sécurité générales et spécifiques, tant avant, pendant qu’après les activités ;

– les engagements concrets sur ce qui se passe si quelqu’un tombe malade après une participation à une activité.

 

  1. Distances sociales et port du masque obligatoire

 Une distance de 1m50 entre chaque individu adulte en toute circonstance est donc à respecter.

Les encadrants (adultes) des enfants essaient de respecter autant que possible la distance avec les enfants et  respectent les distances entre eux.

 

  1. Hygiène et ventilation

Le Centre culturel fournit le matériel nécessaire pour assurer une bonne hygiène du public et de son personnel.  Les infrastructures sont nettoyées et désinfectées régulièrement. Les espaces seront ventilés et aérés

 

Travail en présentiel des artistes

La nature du travail artistique empêche souvent les artistes à pouvoir pratiquer le télétravail à domicile. Les résidences d’artistes ou les répétitions professionnelles peuvent être considérée comme devant nécessairement être réalisées en présentiel, toujours en appliquant les règles sanitaires.

 

 


Still standing for culture

Still Standing est un rassemblement de circonstance qui réunit des travailleur·se·s de la culture, des lieux culturels et des fédérations artistiques. 

• Still Standing#1 est une action qui s’est déroulée le 25 juin 2020 dans 11 villes belges.
• Still Standing#2 est une action qui s’est déroulée le 16 janvier 2021 sur la place de la Monnaie à Bruxelles.
• Still Standing#3 prend la forme d’un appel à actions à travers le pays pour le 20 février 2021.

Le Centre culturel participe à l’expression désabusée du secteur culturel face à la situation sanitaire qui dure depuis un an. Still standing for culture est un appel à agir par des actions spontanées ou programmées, collectives ou individuelles, mais surtout vivantes et exprimant la diversité des pratiques du champ culturel :

http://www.stillstandingforculture.be/ceci-est-un-appel-a-agir/

Nous avons choisi de nous exprimer par le biais d’une capsule vidéo afin de partager les incertitudes du monde culturel et artistique, et de montrer notre solidarité avec tous les secteurs touchés.

Noël en couleurs

Un projet du centre culturel
Servez-vous !

Ces dessins sont des petits plaisirs simples, à colorier au sein de vos bulles pour égayer vos soirées et les fenêtres de notre commune.
Année particulière sur bien de points, l’équipe du Centre culturel a envie au travers de cette action, de vous dire simplement que nous pensons à vous.

Merci aux artistes locaux et artistes en herbes de tous poils (de pinceaux) qui nous ont répondu pour vous proposer ces dessins à colorier.
Merci aux commerçants locaux qui se prêtent au jeu et où vous trouverez ces coloriages en grand format pour que vous puissiez les colorier à la maison.

Vous pouvez aussi les télécharger en cliquant ci-dessous et les imprimer à la maison au format de votre choix.

Noël en couleurs pdf

Partagez vos réalisations :

Quand vous aurez réalisé vos créations nous vous invitons à les afficher à vos fenêtres pour en faire profiter vos voisins.
Après les fêtes, nous organiserons à l’Espace Winson une exposition de vos jolies créations.

Si vous souhaitez y participer il vous suffit de nous envoyer une photographie de votre fenêtre à l’adresse culture@fosses-la-ville.be ou de les poster sur Facebook en tagguant le Centre culturel.

Nous nous réjouissons de découvrir vos créations aux détours des rues et ruelles fossoises. Nous vous souhaitons d’ores et déjà des fêtes de fin d’année les plus douces possible

Toute l’équipe du Centre culturel :
Bernard, Brigitte, Caroline, Joannie, Océane, Thierry V., Thierry W. & Yves.

Estivales de théâtre 2020

« Racontons la Scène » ANNULE

Comme de nombreux autres événements, le Festival Racontons la Scène doit lui aussi se plier aux mesures qui s’imposent pour contrer la propagation du Covid-19.

L’équipe du Centre culturel a dû se résigner au constat qu’il est aujourd’hui plus prudent d’annuler son édition 2020.

Le Centre Culturel de l’entité fossoise étudie actuellement la possibilité de présenter différentes petites formes artistiques en extérieur pour la période estivale ou de les intégrer dans de nouvelles initiatives. 

En espérant vous revoir très bientôt en tenant compte des conditions sanitaires, prenez soin de vous, prenez soin des autres.